D’un golf à l’autre

street golf

Non, le golf n’est plus un sport réservé à une élite. Pas besoin de payer plusieurs milliers d’euros pour prendre une licence dans un club house où, Ralph Lauren et René Lacoste en sont les videurs.

Le golf arrive aujourd’hui dans la rue offrant ainsi une nouvelle alternative à une culture sportive urbaine qui commençait à sérieusement s’essouffler. Beaucoup ne se retrouvent plus dans l’esprit véhiculé par le skate, le roller ou le Bmx. Ces sports urbains, autrefois précurseurs, se sont auto asphyxiés pour aujourd’hui laisser place à un vaste marché, dit de «l’extrême», où les conglomérats américains règnent en maîtres.

» Lire la suite