The full emo

Après Alexisonfire le mois dernier, on reste au Canada pour découvrir cette fois « The fully Down ».
A l’origine du groupe, une bande de potes, près d’Ottawa, qui décide de faire la musique qui leur ressemble. Dès 1999, ils arpentent les routes pour faire découvrir leur musique. En 2003, The Fully Down connaît quelques changements dans le groupe et accueille de nouveaux musiciens pour se retrouver à trois guitares ! Et ça marche. Tous ceux qui ont eu un groupe connaissent le problème. Il y a toujours un pote qui débarque d’on ne sait où pour jouer avec vous ; problème vous êtes déjà deux guitares. Eh bien The fully Down a résolu le problème avec brio, il faut dire. Les trois guitares sont très bien utilisées rendant leur musique super riche à la fois mélodiquement et rythmiquement. Ajoutez à cela un cocktail d’influences assez variées, et vous obtenez le très bon « Don’t Get Lost In A Movement ».
Pour finir, ajoutons que The fully Down est un groupe ultra scénique. A tel point qu’Alternative Press Magazine les a désigné, en 2004, meilleur groupe du Warped tour (région nord-est / Canada).

» Lire la suite

Sir Darren

C’est après ses études et une parole lancée en l’air à un copain que Darren Tulett débarque en France. Une parole pas si en l’air que ça puisque depuis Darren n’a pas quitté la France. Enfin si, il y a quelques années, Darren retourne en Angleterre, après six années en tant que prof en France, pour devenir journaliste sportif. Mais en 1998 il fait le «forcing» auprès de son employeur (Bloomberg) pour couvrir la coupe du monde en France. Il n’hésite pas à prétexter avoir plein de contacts français, alors qu’il n’en est rien.
Depuis Darren a fait du chemin. Il est en effet le chroniqueur anglais de l’équipe du dimanche sur Canal+, et accessoirement Docteur ès Premier League.
Mais Darren Tulett c’est bien plus que ça, c’est évidement des tenues au style qui n’appartient qu’a lui, un ton journalistique sérieux mais détendu. C’est aussi et surtout un des meilleurs ambassadeurs de la culture anglaise, trop souvent opposée à la culture française.Car son aura va bien au delà du football. Darren Tulett vous donne envie de regarder le foot à la télé, parce qu’il propose autre chose, au temps du «tout pareil» et des « journalistes robots », formatés dans les écoles de journalisme, qui s’extasient sur une passe en retrait de Johnny… euh pardon Jérôme Rothen. Swedge Magazine a donc rencontré Darren pour votre plus grand plaisir.

» Lire la suite

Rock the air

Qui n’a jamais rêvé de devenir une rock star ? Tout le monde. Et une rock star du rien ? Car c’est bien sur cela qu’est basé l’Air guitar. Mais ne croyez surtout pas que l’Air guitar ne sert à rien, bien au contraire. Certes les Air guitaristes ne sont pas des génialissimes compositeurs, et n’ont rien d’autre à proposer que la fougue d’une guitare hurlante, mais inexistante. Cependant celui qui reprocherait à l’ Air guitar son manque de création musicale n’a rien compris et n’a rien à faire dans un concert d’Air guitar. L’Air guitar est largement plus visuel qu’acoustique. Mais pourquoi monter sur scène pour faire semblant de jouer de la guitare, sur des chansons que tout le monde connait me direz-vous alors ?

» Lire la suite

Chemical Hardcore

Pourquoi appeler son groupe Alexisonfire ? Parce que, comme le dit le groupe lui-même, s’appeler «alex is on fire» c’est ridicule… Toujours est il qu’ Alexisonfire serait issu d’une erreur de clonage. En effet un jour le docteur Helcama Von Shnowsitz (un spécialiste Norvégien du clonage humain) décida, face à la pression du monde extérieur, de créer une équipe de cinq jeunes écolières catholiques (on imagine vierges de surcroît) censées mettre à bas le régime capitaliste. Malencontreusement en ajoutant du Jack Daniel’s à sa formule le docteur créa cinq garçons sans attraits particuliers: Alexisonfire…

Voilà pour la petite histoire de la naissance du groupe. En tout cas, leur musique semble belle et bien imbibée de Jack Daniel’s tant elle peut être à la fois puissante et envoûtante. De George (chant) qui balance tantôt ses hurlements rageurs tantôt des nappes charmeuses à Wade et Dallas (guitares/chant) qui nous offrent des riffs accrocheurs et des backvocals troublantes, en passant par la section rythmique de Jesse (remplacé par Jordan depuis juin / batterie) et Chris (basse) impeccable, Alexisonfire semble être un groupe plus que prometteur.

Elu artiste canadien de l’année en 2004 (devant Avril Lavigne, Feist et autres chanteuses à voix…) le groupe ne manque, cependant, pas d’humour (surtout dans leurs clips) pour notre plus grand plaisir. En bref jetez vous sur leurs albums.

» Lire la suite

Pour l’amour du X

Imaginez que vous appreniez que votre voisine, farouche militante féministe, est en réalité une actrice X. Possible, du moment qu’elle s’appelle Ovidie. Enfin si ce n’est qu’Ovidie n’est pas tout à fait votre voisine…

Alors un ovni Ovidie ? Peut être. Ce qui est sûr du moins, c’est que ses prises de position ne font guère l’unanimité. Après plus de cinquante films à son actif, elle écrit «pornomanifesto», paru en 2004 aux éditions «La Musardine», où elle prend ouvertement la défense d’une industrie plus que décriée: le cinéma X. Dans ce livre, Ovidie nous explique que le X ne va pas à l’encontre de la libéralisation de la femme, puisqu’il lui permet de disposer librement de son corps. A partir de là Ovidie est prise entre deux feux : d’un côté on la voit très sérieuse sur les plateaux TV, défendant le «féminisme pro sexe», de l’autre elle continue dans le X où certains la montrent du doigt en la rebaptisant «l’intello» chose presque obsène si l’on puis dire, dans ce milieu. Elle est aussi la première à exiger le port du préservatif dans ses films, rendant la pratique naturelle en France, chose impensable à l’époque. Aujourd’hui mère d’une petite fille, Ovidie a arrêté le X, mais continue à réaliser. Cependant elle n’en reste pas moins actrice puisqu’elle a eu de nombreuses sollicitations depuis «le pornographe» de Bertrand Bonello, primé à Cannes. Toujours engagée dans son combat en faveur des femmes, elle est aussi la fondatrice du premier sex shop féminin.

» Lire la suite

123