Eternal HXC

Séquoia, voila un nom qui doit raisonner doucement aux oreilles des fans de Hardcore. Ils se rappelleront certainement à l’évocation de ce nom du très bon «The forgotten link» qui marqua les débuts du groupe vite remarqué sur la scène emocore française. Aujourd’hui ils nous reviennent avec un second opus (comme on dit dans les chroniques de musique) qui n’est autre qu’un Split avec les non moins talentueux Liu Kang. Alors ne comptez pas sur nous pour vous décortiquer le cd en partant dans des : «les guitares sont tranchantes, portées par une voix à la limite de la rupture tant les chorus sont accompagnés par une batterie accrocheuse et une basse à certains moments proche du jazz». Nous ici on se concentre sur l’essentiel: le plaisir qu’apporte le cd à son écoute. Eh bien soyez servis mesdames, messieurs  le cd est carrément excellent notamment grâce à des guitares tranchantes, portées par une voix à la limite… Oh la je m’emporte. D’autre part le groupe part en tournée à partir de ce mois de juin dans une dizaine de pays Européens. Preuve (s’il en fallait une) du talent du groupe et de leur envie de partager leur musique avec le plus grand nombre. Donc ce mois ci vous l’aurez compris le cd à acheter de toute urgence c’est le dernier Séquoia.

Interview

Vous sortez votre deuxième cd. Vous êtes confiant ?
Autant pour le 1er maxi on ne savait pas trop à quoi s’attendre,  autant là on est confiant parce que le précédent a relativement bien marché, on sait où on va, et on a une bonne tournée qui nous attend donc tout va bien !

Est-ce que c’est, comme il est coutume de dire, le cd de la maturité ?
Euh… il y a du progrès mais j’irais pas jusque là quand même !

Ce disque est un Split avec Liu Kang. Les avez-vous rencontré, avez-vous enregistré ensemble ou avez-vous travaillé séparément ?
En fait on ne les a jamais rencontré car ils sont anglais et qu’on n’a pas eu l’occaz pour l’instant de faire des concerts ensemble. On a enregistré chacun de son côté.  On a bien accroché sur leur musique, pareil pour eux, les labels ont géré le reste, et c’est parti !

D’ailleurs pourquoi un Split cd avec Liu Kang ?
Pour le Split, c’est parce qu’on ne compose pas très vite et qu’on n’avait pas beaucoup de nouveaux morceaux !!
Il fallait aussi qu’on sorte un truc rapidement pour pouvoir partir en tournée, on s’est dit que ça le faisait plus de sortir un Split avec 9 morceaux de deux groupes dans des styles différents, plutôt qu’un 4 titres tout seul.
C’est un format qui est bien, c’est un truc ancré dans le hardcore depuis longtemps,  ça fait connaître les deux groupes.

Peux tu nous éclairer sur la «philosophie emocore». D’où ça vient ?
Si elle existait, la «philosophie emocore» reposerait essentiellement sur un bon entretien de ton capital capillaire. Aujourd’hui, si t’as pas de mèche t’es rien !
A la base on écoutait des trucs genre Shai Hulud ou Morning Again, et nous on appelait ça de l’ émo, mais honnêtement on se retrouve pas trop dans cette scène, qui est maintenant à la limite plus axée sur les t-shirts roses que sur la musique.
Après le végétarisme ou le respect de la nature sont des choses qui n’ont rien à voir avec ce style musical, ni avec d’autres d’ailleurs.
Sinon l’émo c’est cool, c’est trop cute !

Vous communiquez pas mal sur le net. Etes-vous pour ou contre la nouvelle loi sur le téléchargement et plus généralement le mp3 ?
Ca ne nous dérange pas plus que ça que des gens téléchargent notre skeud, au contraire ça nous fait connaître, donc à notre niveau c’est bien. Surtout que dans le hardcore, les gens ont assez conscience que les petits groupes arrivent à s’en sortir en vendant des disques. Donc quand ils te voient en concert, si ça leur a plu, il y en a pas mal qui iront choper un T-shirt ou un cd, même s’ils l’ont déjà téléchargé ou gravé.

Vous attendez votre prochaine tournée avec impatience je suppose ?
Très impatiemment même ! On va faire 10 pays, dont certains où on a déjà joué plusieurs fois comme la Belgique ou la Pologne, et où ça c’était super bien passé, avec beaucoup de monde aux concerts, une super ambiance, alors ça nous tarde d’y retourner !
Checkez les dates sur notre site, on passe peut-être près de chez vous !

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ?
Les amours, l’argent, la santé et pleins de bonnes choses…  Surtout pleins de bonnes choses parce que c’est important pleins de bonnes choses hein  !
Un peu comme au nouvel an en fait !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire